Chatterton

http://chatterton.zeblog.com/

Chatterton

Chatterton The parallel universe perhaps could be the perfect scene

Blog

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Gauchisme

Rentre Avec Tes Pieds

Par Chatterton :: 16/11/2007 à 15:53


La grève des transports, c'est pas galère. Mais pas loin.
En même temps, ça fait découvrir plein de trucs:
- A 7h du matin, dehors, il fait froid.
- Si tu racontes que t'as fait du stop, tout le monde est persuadé que tu t'es fait violer (ou au moins sexuellement agresser)
- Il est possible de faire 3 km en 1/2h.
- Le vélib c'est dangereux, mais le vélib les jours de grève, c'est pire
- Les gens sont hargneux
- Il est possible de plonger dans un métro. Quand il y en a un.

Liste non-exhaustive. En revanche, je n'ai pas envie de découvrir d'autres facettes. Donc ça serait hyper cool que ce week end je puisse sortir de chez moi. Genre j'ai pas envie de rester 2 jours coincée dans l'appart pour cause de moyens de transports inexistants. Si j'avais voulu faire ça, j'me serais acheté une yourte en Mongolie. Faudrait me payer très cher (Owi! Corrompez-moi!) pour que je signe une pétition contre la grève, mais ça devient un peu pénible. En fait, en y réfléchissant bien, je sais pas si le plus pénible c'est qu'il faut faire plusieurs kilomètres pour choper un métro, ou si c'est la surcharge des rares rames et l'encombrement assez délirant des routes qui vont vers Paris (genre j'ai inspiré suffisamment de CO2 en 2 jours pour mes trois prochaines vies. Ahah.)


Anecdote de la fin et coup de gueule, par la même occasion. Parce que ouais, chuis lâche, je crache mon venin sur mon blog.
Ce matin dans le métro y avait un mec (un noir, évidemment. Hum, pardon.) qui s'est énervé contre un autre mec pour une raison inconnue. Il a donc commencé à essayer de le taper (activité de haute voltige dans un métro suffisamment bondé pour que tu ne puisses plus respirer sinon c'est pas drôle). C'est un peu con pour le gars, mais c'est encore plus con pour tous les utres voyageurs qui ont ramassé quelques coups de coude... Bon bref. Le mec insulté s'en va, et l'autre violent reste. Y a un grand monsieur (genre catégorie poids lourd) qui a essayé de le calmer. Et là le gars, il a pété son cable. Il a commencé à nous dire qu'on parlait devant la télé (une télé, où ça?) et qu'on était toujours les premiers à venir le faire chier dans sa cité (une cité, où ça?), qu'on était des salopes (une salope, où ça?) et des putes (une pute, où ça?).
Malheureusement cette histoire n'a pas de chute, puisque je suis descendue du métro (un métro, où... Ma gueule.) à ce moment-là. Elle a tout de même une conclusion: TU FERMES TA GUEULE ET TU ME LAISSES EN TETE A TETE AVEC MON ARCHOS TOUT JUSTE RECUPERE BORDEL DE MERDE. Voire: C'EST TOI LA PUTE. Enfin moi j'ai rien dit. Courageuse mais pas téméraire (variante: pas folle, la guêpe).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
  • Page précédente
  • Page suivante